L’essai de chargement dynamique de pieu - en savoir plus

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Historique
Longtemps contesté en France, l’essai de chargement dynamique de pieu pour la détermination de sa capacité portante se développe dans les années 60 en Amérique du nord. Son usage se répand dans les pays nordiques et l’Amérique Latine. Son caractère très économique séduit également les pays émergents qui l’adoptent massivement, au prix parfois de la rigueur de l’exécution et de l’analyse, et de la fiabilité et de la précision des résultats.
Longtemps réservé au club fermé de l’industrie offshore et pétrolière, son introduction dans l’Eurocode 7 suscite un intérêt grandissant auprès de l’industrie française de la construction.
Analyse
Plusieurs types d’analyses indépendantes peuvent être effectuées sur les signaux enregistrés:
  • Un certain nombre de méthodes analytiques ont été développées, dont la plus répandue est la méthode de Case. Elle se base sur des approximations qui limitent son application à des pieu uniformes, courts, peu frottants. La méthode de Case peut-être appliquée en temps réel et fournit à ce titre des informations préliminaires très utiles à l’opérateur. Elle n’est cependant pas acceptée par l’industrie pour établir de façon définitive la capacité portante d’un pieu.
  • L’analyse globale considère uniquement l’énergie transmise au pieu et le tassement induit. Elle est rapide et ne nécessite pas toujours une instrumentation du pieu, mais se base sur des hypothèses de comportement dynamique des sols, ce qui la rend structurellement moins précise que la méthode par calage. Elle est acceptable pour l’établissement de la capacité portante de pieux dans la mesure où elle a été calibrée sur des résultats d’analyses par calage.
  • L’analyse par calage, effectuée au moyen du logiciel CAPWAP, compare l’onde réfléchie à l’onde incidente, et établit itérativement un modèle numérique de sol qui génère une onde réfléchie similaire à celle enregistrée. La capacité portante du pieu est établie en distinguant les frottements visqueux de la résistance statique des sols.
Un tassement de 3 à 5 mm par coup est nécessaire pour obtenir un résultat fiable. L’analyse par calage est la seule méthode acceptée pour l’interprétation des données d’un essai de chargement dynamique de pieux. Elle requière une bonne compréhension de la théorie de propagation des ondes dans un pieu et des modèles de comportement dynamique des sols, ainsi qu’une certaine expérience. Elle est généralement réservée à des ingénieurs géotechniciens formés et entrainés. Une certification est fortement souhaitable.

Services
 
Pour certains chantiers qui présentent des difficultés particulières, G-Octopus peut-être sollicitée pour l’exécution des services suivants :
  • Assistance technique à distance ou sur site
  • Supervision d’essais et revues d’analyses
  • Instrumentation de battage et essais de chargement dynamique pour : les structures offshore, les battages sous-marins, les essais de pieux de grande capacité, etc ....